Une Tourquennoise paiera toute sa vie pour avoir provoqué un grave accident en roulant sans permis

Après cinq semaines de délibéré, le tribunal a condamné la jeune automobiliste qui roulait sans permis et sans assurance, le jour de ses 18 ans. Elle avait provoqué un grave accident. Les dommages et intérêts seront très importants.

Nord Eclair Par Chantal David | 

Après cinq semaines de délibéré, le tribunal a condamné l’automobiliste sans permis qui avait emprunté une voiture pour aller fêter ses 18 ans.photo François Flourens

Après cinq semaines de délibéré, le tribunal a condamné l’automobiliste sans permis qui avait emprunté une voiture pour aller fêter ses 18 ans.photo François Flourens – VDNPQR

« Elle se souviendra du jour de ses 18 ans toute sa vie  » avait plaidé Me  Gildas Brochen le 9 janvier pour la défense de Ouahiba B.

Le 10 juillet dernier, la jeune Tourquennoise emprunte une voiture pour aller fêter son anniversaire. Elle embarque un copain et deux copines, en direction d’un restaurant à Wattrelos. Elle vient d’avoir le code, commence tout juste les leçons de conduite. Boulevard Beaurepaire à Roubaix, elle perd le contrôle de la voiture et heurte deux véhicules qui arrivent en sens inverse. Il y aura plusieurs blessés dont certains assez gravement.

Ouahiba a essayé de s’enfuir. Elle m’a abandonnée blessée dans la voiture.

Une de ses amies qui garde des séquelles de l’accident est toujours très en colère un an plus tard : « Ouahiba a essayé de s’enfuir. Elle m’a abandonnée blessée dans la voiture  »…

Dix mille euros de provision

À l’audience de jugement, la procureure Noémie Roche avait requis un an de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général (TIG). Le tribunal s’est montré plus sévère. Ouahiba B. a été condamnée à dix-huit mois de prison avec sursis et à soixante-dix heures de TIG à effectuer dans un délai de dix-huit mois sous peine d’aller deux mois en prison. Mais surtout la jeune femme va payer des dommages et intérêts toute sa vie.

En attendant l’audience de liquidation des préjudices le 6 novembre, une provision de 10 000 euros lui est demandée.

 
Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »