Claudine Perez-Diaz explique qu’il est plus facile de traiter l’alcoolisme à son commencement