80 km/h: Quelques trajets testés par Nord Eclair et la carte des tronçons où la vitesse tue le plus

Le gouvernement et les études l’affirment : passer la vitesse maximale de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires augmentera à peine le temps de trajet. En moyenne, cela ne fera perdre que 45 secondes sur 10 kilomètres. Les tests que nous avons effectués sur plusieurs routes de la région confirment ces estimations.

Boulogne – Étaples.Sur 28 km, on ne perd que quelques minutes en roulant à 80 km/h en passant par la D 940. À noter que les jours de travail, la circulation permet difficilement d’atteindre les 80 km/h. Comme d’ailleurs sur de nombreuses routes secondaires de la région, souvent entrecoupées de villages ou de zones à 70.

Arras – Bapaume.Ici, on est tenté de passer aux 90 km/h. Par habitude, sans doute. La circulation est fluide, la route propice aux accélérations. Sur ce parcours de 23 km (en prenant la D 917), le passage aux 80 km/h n’augmente le temps de trajet que d’une minute.

Fauquembergues – Longuenesse.Relier ces deux villes à 80 km/h via la D 928 ne fait perdre que quelques secondes par rapport à la limitation de vitesse jusque-là en vigueur. Pour un trajet de 20 km.

Serques – Bourbourg.C’est, avec le parcours Fauquemberg – Aire-sur-la-Lys, l’un des trajets testés les plus affectés par le passage aux 80 km/h. Les conducteurs peuvent perdre environ 1’30 en empruntant la D 300 sur 20 km.

lire l’article sur le site de Nord Eclair

La Voix du Nord a répertorié les tués entre 2014 et 2016 tandis que la Ligue a travaillé sur la période 2006-2015 en considérant les tués par km de voie. La Ligue privilégie le nombre relatif de tués sur des tronçons plus courts. 

Quelles sont les routes les plus meurtrières de la région concernées par le passage à 80 km/h ?

 
 
Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »