Victimes des radars? est-ce le mot approprié?

Un bonnet d’âne à La voix du Nord pour son lamentable choix de mots.

les véritables victimes sont les travailleurs des chantiers des autoroutes. Quand on enfreint la loi, on n’est pas une victime, on est un coupable qui se fait pincer. 

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »