Maretz (59): un mort et trois blessés graves, dont une fillette de 4 ans, sur la RD 98

De nombreux moyens de secours ont été mobilisés ce mercredi après-midi sur la D 98 entre Bertry et Maretz. Un homme est mort et trois personnes, dont une fillette de quatre ans, ont été grièvement blessées dans un face-à-face entre deux véhicules.

lire l’article de La Voix du Nord

Il était un peu plus de 16 heures, ce mercredi, lorsque deux véhicules sont entrés en collision sur la RD 98 C, dans l’un des virages situés entre Bertry et Maretz.

Le choc, très violent, dont les raisons restent à déterminer, a coûté la vie à un homme d’une soixantaine d’années selon nos informations, au volant d’un Citroën Picasso à bord duquel circulait également son fils, âgé d’une trentaine d’années. Ce dernier a été grièvement blessé, tout comme la femme d’une trentaine d’années et sa fillette de quatre ans qui se trouvaient à bord de la Peugeot 206. Toutes deux ont été transportées vers le CHR de Lille par les hélicoptères des SAMU 59 et 62 qui s’étaient posés à proximité. La maman a longuement été médicalisée sur place avant que le dernier hélicoptère ne décolle, vers 18 heures. Alors, l’état des trois victimes, très gravement atteintes, suscitait l’inquiétude.

L’état des voitures ne laissait aucun doute sur la violence de cette collision frontale. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

À leur chevet, vingt-cinq sapeurs-pompiers, renforcés par le SMUR de Cambrai, avaient afflué depuis les centres de secours de Caudry, du Cateau-Cambrésis, de Cambrai et de Busigny. C’est de cette dernière commune que sont originaires les quatre victimes. Selon le maire Christian Pecqueux, rapidement arrivé sur place, elles résident dans la même rue.

 

Interrompue, la circulation n’a été rétablie par les gendarmes, également déployés en nombre, que vers 19 h 30, le temps de mener à bien les opérations de secours. Pendant toute leur durée, sur cette portion de route située au beau milieu des champs et écrasée de soleil, un lourd silence a régné, seulement interrompu par les bruits des moteurs des véhicules de secours s’étirant le long de la route et des hélicoptères.

De précédents accidents

Sur les lieux du choc, le maire de Busigny Christian Pecqueux signalait que plusieurs accidents étaient déjà survenus dans ce secteur en rase campagne de la D 98 où se succèdent des virages, en amont du lieu-dit de la Tête de mort. Là, plusieurs centaines de mètres plus loin, un giratoire a justement été aménagé pour prévenir les risques d’accidents.

À Bertry, près du barrage de gendarmerie, pendant l’intervention des secours, des riverains faisaient part de leur sentiment selon lequel cet axe serait dangereux.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »