Quand la voiture est une arme: un Roubaisien condamné à quinze mois de prison

Un Roubaisien de 33 ans était jugé jeudi pour avoir, au volant de sa voiture, foncé délibérément sur un piéton. Des faits fermement contestés. Le prévenu et le plaignant se connaissent bien et avaient un passif entre eux.

lire l’article de la Voix du Nord

D’un bout à l’autre du procès, chacun restera sur sa position. Abdsamad Idrissi, Roubaisien de 33 ans, était jugé jeudi pour « violence avec arme par destination ayant entraîné une incapacité de travail à huit jours ». Sur le banc de la partie civile, Jonathan T. avait porté plainte le 16 juin 2020, accusant le prévenu de l’avoir heurté avec sa voiture, deux jours plus tôt.

…..

Le procureur Pierre Goupillaud a retenu de son côté la culpabilité du prévenu : « Nous avons dans ce dossier, trois riverains qui ne se connaissent ni l’un ni l’autre et pourtant décrivent exactement la même scène. Nous avons quelqu’un qui a fait demi-tour et foncé sur un autre, pour une histoire de regard. »

Le procureur, tenant compte de ce que le prévenu a sept mentions sur son casier judiciaire, qu’il était sorti de détentions sous bracelet électronique, deux mois avant les faits, requiert dix-huit mois d’emprisonnement.

Le tribunal a condamné Abdsamad Idrissi à quinze mois de prison avec maintien en détention. Il a dix jours pour faire appel.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »