Moselle. Sarreguemines : un feu tricolore pour récompenser les bons conducteurs

Si le conducteur respecte la limitation de vitesse, le feu passe au vert : c’est la récompense. S’il va trop vite, place au rouge. Et du coup, il faut patienter. La ville de Sarreguemines (Moselle) mise sur ce nouveau dispositif pour améliorer la sécurité routière.
«Nous avions par exemple un problème de vitesse sur un axe à proximité d’une école», explique le maire de Sarreguemines, Céleste Lett. «Pour y remédier, nous avons installé ce type de feu. Le test s’est révélé efficace. Depuis sa mise en service, la vitesse a baissé et on a donc fait le choix de multiplier le dispositif dans l’agglomération».

Le principe est simple : Des capteurs placés à une distance d’environ 200 m du poteau de feux relèvent la vitesse des véhicules. Un seuil de détection calibré sur la vitesse limitée à 50 km/h. «Si l’automobiliste respecte la limitation de vitesse, le feu passe au vert» poursuit Céleste Lett, «d’où l’appellation de feu-récompense. Nous les mettons en place sur les pénétrantes de la ville, des axes pour la plupart roulant et dans de longues lignes droites. Et je dois dire que c’est beaucoup plus efficace que les ralentisseurs ou les radars pédagogiques».

Céleste Lett, Maire de Sarreguemines : « La seule sanction, c’est le feu qui passe au rouge » Cinq «feux récompense » sont désormais actifs à Sarreguemines et un sixième devrait être prochainement mis en place.
Coût pour un feu : environ 15 000 euros. «
Les radars, les automobilistes s’y habituent finalement. Ils savent où ils se trouvent… Attention, je n’y suis pas opposé !» tempère le Maire de Sarreguemines «Je dis juste qu’il faut multiplier les systèmes qui amènent de la sécurité. Et ici, ça fonctionne, on le constate tous les jours. On est finalement dans le pédagogique car ici, la seule sanction, c’est le feu qui passe au rouge !».

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »