En marge de « Fait rarissime », démonstration de Ferrari, deux morts à moto dans une collision à Bousbecque

Un grave accident impliquant une moto et une voiture a eu lieu ce dimanche en fin d’après-midi sur le Boulevard de la Lys entre Bousbecque et Wervicq-Sud. Le pilote de la moto et son passager sont décédés. Le conducteur de la voiture a été hospitalisé.

Il est environ 17h10 ce dimanche quand une moto percute une voiture sur le Boulevard de la Lys entre Bousbecque et Wervicq-Sud. Seule certitude sur les circonstances de l’accident : la vitesse était vraiment très élevée et le choc d’une rare violence.

Sur le deux-roues, un homme et une femme d’une vingtaine d’années. Ils sont retrouvés à près de 80 mètres de l’impact et sont décédésLe conducteur de la voiture, seul dans son véhicule, est blessé et transporté en hélicoptère au CH Dron dans l’heure et demie qui a suivi le drame.

Les témoins de la scène, sous le choc, sont alors priés de ne pas révéler ce qu’ils ont vu tant que l’enquête est en cours.

Impossible pour le moment de déterminer s’il s’agit d’un choc frontal, comme le présagent les premières hypothèses, ou si les choses se sont passées différemment. Les versions divergent encore.

Pas de rapport direct avec « Fait rarissime »

La tragédie s’est passée en marge de l’événement Fait rarissime qui avait lieu à Linselles ce dimanche, mais n’impliquait pas de voiture de sport.

Ce qui n’empêchait pas ce voisin du lieu de l’accident d’y voir une corrélation. « Toute la journée les Ferrari et Lamborghini passent à toute vitesse. Forcément, ça donne envie aux autres usagers de la route d’appuyer sur le champignon. Depuis ce matin, ça ne fait que ça, je vois et j’entends des voitures qui roulent trop vite et je me dis que ça va mal finir. »

Le motard tué est un Bousbecquois de 22 ans

Moins de 24 heures après l’accident de la circulation qui a coûté la vie à deux personnes, la brigade des accidents et des délits routiers (BADR) du commissariat de police de Tourcoing continue son enquête et les auditions.

Bousbecque.

Il était 17 h 15, dimanche, quand les policiers sont requis pour un accident de la circulation, boulevard de la Lys, à Bousbecque. Sur place, les policiers constatent qu’une Mercedes est couchée dans un fossé et qu’une moto « quasiment détruite » jonche le sol. Les deux passagers projetés « à une grosse distance du point d’impact », sont morts.

 

La moto et la voiture n’ont aucun lien avec cette fête mais vu  le contexte, j’ai du mal  à dissocier les deux. le maire de Bousbecque

Le pilote de la moto est un Bousbecquois âgé de 22 ans. L’identité de sa passagère âgée d’une vingtaine d’années n’a pas été communiquée. Le conducteur de la voiture, très sérieusement touché, a été transporté en hélicoptère jusqu’au CH Dron à Tourcoing.

« Il y a plusieurs témoins qui ont des versions contradictoires, ce qui nécessite des investigations supplémentaires, note-t-on sobrement à la DDSP, la direction départementale de la sécurité publique du Nord. Des personnes disent que les deux véhicules circulaient dans le même sens, d’autres disent le contraire ».

Sur Facebook, un homme se disant témoin direct de l’accident explique avoir été doublé par la moto. « Elle s’est rabattue, puis ce fut l’impact… terrible, apocalyptique, écrit-il. Pendant que ma femme tentait de joindre les secours, nous nous sommes rendus à la caserne de pompiers tout proche pour donner l’alerte. »
 
« il y aura des questions à se poser »
Le maire de Bousbecque, Joseph Lefebvre, ne peut cacher son désarroi. « Évidemment, ça ne me laisse pas indifférent, dit-il. J’apporte tout mon soutien aux familles des personnes décédées et blessées. J’ai une réaction de désolation quand je vois la force de l’impact. Après, je ne vous cache pas qu’il y avait certainement une ambiance qui a conduit à ce type d’accident. »

Le premier magistrat évoque Faitrarissime, une fête populaire qui proposait des baptêmes en Ferrari sur les routes de la Vallée de la Lys. Certains ont fait part sur les réseaux sociaux de la vitesse de certains bolides ainsi que la présence d’autres véhicules qui tentaient parfois de se mesurer à eux et d’un public au bord de la route. Rien n’indique pourtant que les deux véhicules impliqués dans l’accident en faisaient partie.

« Je n’incrimine personne, continue l’élu. La moto et la voiture n’ont aucun lien avec cette fête mais vu le contexte, j’ai du mal à dissocier les deux. Collectivement, il y aura des questions à se poser. Il faut prendre du recul mais ça nous interroge sur l’avenir. Il y aura un avant et un après ».

Parcours sur une route ouverte à la circulation
Choquée par le drame, Anne-Sophie Danjou, présidente du Rotary-club de Linselles qui organise Faitrarissime, note qu’il n’y a aucun lien avec l’événement, ce que confirme la police. « Toutes les mesures de sécurité ont été prises. Nous avions briefé nos signaleurs et les propriétaires des voitures, même si on sait qu’il peut toujours y avoir des débordements. » Elle reconnaît que le parcours sur une route ouverte à la circulation, une première, n’était peut-être pas le plus adéquat.
 

Deux morts au même endroit, il y a quatre ans

Si le boulevard de la Lys n’est pas à proprement parler un lieu accidentogène, son tracé permet à certains automobilistes de circuler à des vitesses élevées. En septembre 2015, deux personnes sont mortes dans un accident survenu quasiment au même endroit que celui de dimanche.

Il y a quatre ans, le 16 septembre 2015, deux véhicules qui circulaient en sens opposé se sont violemment percutés, à quelques encablures du centre de secours. Le choc frontal va faire deux morts : le conducteur d’une Audi, un Bousbecquois de 33 ans, éjecté de son véhicule, et une fillette de 8 ans présente dans la seconde voiture avec sa mère et son frère qui seront eux grièvement blessés.
print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »