août 2019 : Sur les routes, « 82% des auteurs d’accidents mortels sont des hommes », selon le délégué interministériel à la sécurité routière

Europe1 02/08/2019


Invité vendredi d’Europe 1, à la veille d’une journée classée noire dans le sens des départs, Emmanuel Barbe a rappelé l’importance de « se passer le volant » sur les routes.

Le week-end s’annonce plus que compliqué sur les routes de France. La journée de samedi, jour de chassé-croisé entre « juillettistes » et « aoûtiens », sera « la journée la plus difficile de l’été sur l’ensemble des grands axes », a prévenu mercredi Bison futé, qui l’a classée noire dans le sens des départs. Entre respect des limitations de vitesse et pauses régulières, le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe, invité vendredi d’Europe 1, a livré ses recommandations aux vacanciers.

« Le plus gros risque, c’est de partir fatigué avec une dette de sommeil, et donc d’avoir des accidents liés à la somnolence et à la fatigue », explique-t-il, « surtout si, à cause des embouteillages, on est obligé de conduire plus longtemps que prévu ». La somnolence reste en effet la première cause des accidents mortels sur la route, et selon une enquête IFOP pour MMA, plus de 8 Français sur 10 (78%) modifient leur temps de sommeil la veille de leur départ.

« Il faut faire des pauses, dormir, et se passer le volant », rappelle Emmanuel Barbe.

« Il faut que les femmes conduisent »
Pourtant, toujours selon l’étude IFOP, 66% des personnes interrogées n’envisagent pas de laisser leur place de conducteur au cours du trajet. « Il faut que les femmes conduisent », martèle donc le délégué interministériel à la sécurité routière, qui rappelle que « 82% des auteurs d’accidents mortels sont des hommes« . Selon lui, il faut que les femmes « revendiquent le fait que quand elles conduisent, on est plus en sécurité que quand ce sont des hommes au volant« .

« La vitesse est toujours un facteur d’accident« , rappelle également Emmanuel Barbe, avant d’appeler à respecter les limitations. « Respecter les règles c’est respecter les autres« , explique-t-il, défendant les radars, « une méthode qui a fait ses preuves ».
« Les radars ont sauvé des dizaines de milliers de vies« , assure-t-il. A terme, les « radars-tourelles », ces engins de nouvelle génération, dont une « petite centaine » ont été installés sur les routes françaises depuis le début de l’année, permettront également d’améliorer la sécurité sur les routes. Plus précis, « ils permettront de sanctionner d’autres comportements, comme le téléphone au volant ».

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »