Pollution: La circulation différenciée reconduite pour mercredi 10 avril 2019 à Lille

lire l’article de la Voix du Nord

Comme prévu ce lundi, les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de l’Aisne sont concernés ce mardi par un épisode de pollution aux particules fines (PM 10). Les précipitations trop faibles de la journée ne parviennent à faire baisser suffisamment leur concentration.

Au vu des conditions météorologiques et des modèles de prévision de la qualité de l’air, les concentrations de particules resteront supérieures au seuil de 50 µg/m3 tout au long de la journée, malgré la décision prise lundi de mettre en place la circulation différenciée dans la métropole lilloise et d’obliger les automobilistes à réduire leur vitesse de 20 km sur les axes habituellement à 130 et 110 km/h.

On prévoit encore ce mercredi un air de piètre qualité, jusque 8/10 (10 étant la pire valeur).
On prévoit encore ce mercredi un air de piètre qualité, jusque 8/10 (10 étant la pire valeur).
 

Ce mercredi , le vent de Nord Est, générant une pollution venue du Bénélux, se traduira par un maintien des concentrations au dessus du seuil de 50 µg/m3 sur le département du Nord, la métropole lilloise, le Valenciennois et le Douaisis étant les plus touchés. Les limitations de vitesse demeurent ce mercredi dans le Nord mais prennent fin ce soir à minuit dans le Pas-de-Calais.

La préfecture a décidé de reconduire jusque mercredi à 24h la circulation différenciée une deuxième journée consécutive, ce qui est une première. Sur la base des certificats « Crit’Air », hors dérogation, seuls les véhicules disposant du vignette Crit’Air 0, 1, 2, 3 sont autorisés à circuler dans ces 12 communes de la métropole lilloise : Lille (dont Hellemmes et Lomme), Lambersart, La Madeleine, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin.

Mesures d’accompagnement

 

Les collectivités concernées mettent en place des mesures de tarification adaptées. Ainsi, la MEL active le Pass’Environnement sur l’ensemble du réseau de transports en commun Ilévia (métro, bus, tramway). La Région Hauts-de-France propose également un tarif incitatif pour les usagers des lignes routières interurbaines entrant et sortant de l’agglomération lilloise

Circulation différenciée ce mardi à Lille et dans 12 communes

PHOTO LUDOVIC MAILLARD

1

La pollution.

La pollution aux particules fines (PM10) s’est installée au-delà du seuil réglementaire de 50 microgrammes/m3 depuis samedi sur le Nord-Pas-de-Calais, avec même un pic à 80 microgrammes/m3 enregistré dimanche. Lundi toute la région était notée 8, 9 ou 10, les plus mauvais indices de l’échelle pour une carte rouge vif, comme on en voit une dizaine de fois par an maximum.

D’après ATMO, qui « renifle » la qualité de l’air, cet épisode conjugue la production locale de particules de combustibles fossiles et de nitrates d’ammonium liées aux différentes activités humaines (chauffage, transport, industrie, épandages agricoles…) ainsi que des particules venant d’Europe centrale et de l’Est. « Il y a un effet cocktail renforcé par des conditions météo peu dispersives : le vent est très faible, il y a peu de pluie, l’atmosphère est très stable… », indique-t-on chez ATMO. Des conditions qui devraient évoluer ce mardi vers une légère amélioration. Mais pas assez a priori pour revenir sous les seuils.

2

La mesure.

Cette persistance de la pollution a décidé le préfet à mettre en place ce mardi la circulation différenciée dans la métropole lilloise de 6h du matin à minuit.

Comme le 27 février, lorsqu’elle avait été activée pour la première fois, la mesure prévoit que seuls les véhicules avec une vignette Crit’air 0,1,2 ou 3 pourront circuler dans un périmètre de 12 communes autour de Lille.

Les détenteurs de vignettes 4 ou 5 ou ceux qui n’ont pas de vignettes sont donc exclus, sauf s’ils pratiquent le covoiturage (un passager en plus du conducteur). Des dérogations sont aussi mises en place pour les véhicules d’intérêt général (bus, ambulances, police, transports de fonds…). Ailleurs dans la région, une obligation de baisser sa vitesse de 20 km/h est en vigueur depuis ce lundi 18h jusqu’à ce mardi à minuit. Le 27 février, 846 contrôles avaient été réalisés et 68 infractions relevées.

Vous pouvez vous procurez une vignette en urgence, puisque le justificatif d’achat suffit à échapper à l’amende.

3

Les incitations.

La métropole de Lille active son « Pass environnement » qui permet de voyager sur le réseau Ilevia en illimité toute la journée pour 1,65 €. La Région met en œuvre un dispositif similaire qui autorise à voyager en illimité pour 1,70 € dans les cars interurbains menant à l’agglomération lilloise.

4

La mobilisation.

Les représentants EELV du Nord – Pas-de-Calais souhaitent que « les instances décisionnaires soient plus réactives et ambitieuses » face à ces épisodes à répétition et appellent à un rassemblement citoyen ce mardi à 12h30 devant la Préfecture de Lille, mais encore devant les sous-préfectures ou les mairies.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »