Lecelles (Nord): Deux morts et deux blessés dans un accident causé par une vitesse excessive

Ce vendredi soir, vers 22 h 30, un terrible accident de la circulation a fait deux morts et deux blessés graves, tous de Saint-Amand-les-Eaux, parmi les quatre occupants d’une voiture qui est allée percuter une maison.
La Voix du Nord 07/04/2018 Sébastien Chédozeau

Où l’on reparle de la dangerosité de la route de Tournai, à Lecelles. Le maire de Lecelles, village de 2 800 âmes voisin de Saint-Amand-les-Eaux, craignait d’avoir à vivre ce moment. « Va-t-on devoir attendre qu’un malheur survienne ? », se demandait-il, sans connaître le bilan terrible de l’accident de circulation survenu ce vendredi, vers 22 h 30, route de Tournai. Christabelle Caron et Romuald Lorthiors y ont laissé leur vie.

Quatre personnes se trouvaient à bord de la BMW accidentée : deux sont mortes, deux grièvement touchées.
Mère de trois enfants, la première était âgée de 47 ans, passager arrière droit, Romuald Lorthiors en avait 32. Gravement blessés, le conducteur et le passager arrière gauche ont été quant à eux transportés au centre hospitalier de Valenciennes. Leurs jours ne sont pas en danger.

« Le chauffage central a explosé, les canalisations fuyaient de partout. »
Les quatre personnes étaient à bord de la même voiture, une BMW série 3, qui a fait un tout-droit dans une légère courbe à droite. Elle est allée violemment percuter une habitation, dont le mur de façade, en briques, s’est entièrement effondré. De l’autre côté, se trouvait l’occupante de la maison, une femme âgée de 74 ans, déjà couchée à cette heure et dont le lit, par chance, occupait le fond de la pièce. L’occupante de la maison, qui était
déjà couchée au moment où la voiture a foncé dans sa maison, s’en tire choquée mais indemne. « J’ai entendu un gros coup de frein, et puis un boum », raconte un riverain, qui s’est précipité sur le lieu de l’accident. Il s’est enquis de l’état des quatre occupants de la BMW, dont deux étaient inconscients, avant de prévenir les secours.

Un automobiliste l’a aidé à faire passer l’occupante de la maison par-dessus les décombres et à la mettre en sécurité dans une autre pièce. « Le chauffage central a explosé, les canalisations fuyaient de partout. » Une équipe de pompiers spécialisée dans le sauvetage-déblaiement a été envoyée de Maubeuge, vers minuit, pour examiner le bâtiment. Pas d’étaiement, mais des barrières de protection ont été mises en place. Quant à l’occupante de la maison, elle a été relogée au sein de sa famille.

« C’est difficile à vivre » 
Une petite trentaine de sapeurs-pompiers venus des casernes les plus proches (Saint-Amand-les-Eaux, Anzin, Valenciennes, Vieux-Condé, Orchies, Denain) ont convergé sur place, ainsi que deux équipes d’urgentistes de l’hôpital de Valenciennes.
La brigade de recherches de la gendarmerie est intervenue vers 1 h du matin pour procéder aux constatations sur lesquelles s’appuiera l’enquête. À ce stade, il ne fait toutefois guère de doute que la vitesse excessive a joué un rôle dans ce drame. Des analyses toxicologiques sont en cours.

La dangerosité de la route de Tournai, dans la traversée de Lecelles, est un sujet de préoccupation récurrent. Elle va revenir se poser avec d’autant plus d’acuité après ce drame. « Les autorités sont là, elles font leur travail », constate le maire de Lecelles, qui travaille à un plan de sécurisation de l’axe, dans la traversée de sa commune, avec le conseil départemental du Nord. « C’est difficile à vivre, on ne peut pas vraiment faire plus. » La voiture a été remise sur ses roues par les secours pour pouvoir sortir de l’habitacle la dernière victime.

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »