Radinghem: L’automobiliste à l’origine de l’accident mortel connu pour excès de vitesse et consommation de drogue

L’enquête se poursuit après l’accident qui a coûté la vie à cinq personnes samedi à Radinghem. Aucune conclusion officielle n’est encore connue. Mais l’automobiliste qui serait à l’origine du drame était connu de la justice.

Lire l’article sur le site

Un violent accident a causé la mort de cinq personnes dont deux enfants ce samedi à Radinghem.

Ce mardi, une enquête est toujours en cours pour déterminer les causes exactes de l’accident. L’origine de la collision semble provenir d’un dépassement et d’une vitesse excessive de la part d’un automobiliste au volant d’une Audi. Celui-ci est mort sur le coup, ainsi qu’un de ses enfants de 18 mois. Un autre de ses enfants a été héliporté à Lille mais il est désormais hors de danger.

Des analyses en cours

Les familles touchées par cet accident sont évidemment toujours dans la douleur et l’enquête n’a encore présenté aucune conclusion.

Cependant, ce mardi, le procureur de la République de Boulogne, Pascal Marconville, révélait que le conducteur de l’Audi était «  connu des services de justice pour des affaires de stupéfiants et des excès de vitesse  ».

Rien n’indique toutefois que l’homme était sous l’influence de produits stupéfiants samedi. Des analyses sanguines sont en cours. Le procureur précise également : «  Son véhicule va être expertisé pour voir si un incident mécanique serait ou pas à l’origine d’une perte de contrôle.  »

Si l’enquête démontre qu’il est le seul auteur de l’accident, l’action civile s’exercera alors contre sa succession

L’automobiliste ayant perdu la vie dans le drame, que va-t-il se passer en cas de poursuites judiciaires ? Pascal Marconville informe : «  En présence de l’auteur présumé d’une infraction, l’action publique [pénale donc, ndlr] sera éteinte si l’enquête démontre qu’il est le seul auteur de l’accident. L’action civile s’exercera alors contre sa succession.  » En d’autres termes, d’éventuelles demandes d’indemnisations des victimes pourraient se reporter sur sa famille.

Mais les investigations sont loin d’avoir atteint ce stade.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »