Skyn: Un bracelet connecté pour détecter l’alcoolémie à partir de la sueur du poignet

Le Skyn, un bracelet connecté qui mesure le taux d'alcoolémie.

Même avec un éthylotest, il n’est pas toujours simple de savoir si l’on est en état dereprendre le volant après une soirée alcoolisée.  BACTrack, une entreprise spécialiste des alcootests, l’a bien compris : elle a mis au point un bracelet connecté, baptisé Skyn, pour aider les consommateurs à y voir plus clair dans leur taux d’alcoolémie.

Le principe ? Muni d’un capteur électronique, il détecte les molécules d’éthanol émises à partir de la sueur du poignet, environ 45 minutes après la consommation d’alcool. Les informations sont ensuite envoyées à une application sur smartphone, uniquement sous iOS pour l’instant.

Le Skyn, un bracelet connecté qui mesure le taux d’alcoolémie. 

 

Même avec un éthylotest, il n’est pas toujours simple de savoir si l’on est en état dereprendre le volant après une soirée alcoolisée.  BACTrack, une entreprise spécialiste des alcootests, l’a bien compris : elle a mis au point un bracelet connecté, baptisé Skyn, pour aider les consommateurs à y voir plus clair dans leur taux d’alcoolémie.

Le principe ? Muni d’un capteur électronique, il détecte les molécules d’éthanol émises à partir de la sueur du poignet, environ 45 minutes après la consommation d’alcool. Les informations sont ensuite envoyées à une application sur smartphone, uniquement sous iOS pour l’instant.

Lauréat d’un concours

En paramétrant son appareil, ce dernier peut même envoyer un message à une tierce personne, transmettre les données à un médecin ou les exporter par mail. « Nous voulions faire un appareil non invasif que l’utilisateur n’aurait pas à déclencher. Un produit cool qu’il aurait envie de porter », explique Keith Nothacker, PDG et fondateur de BACTrack.

Son produit a d’ailleurs remporté un concours lancé aux Etats-Unis par le National health institute, afin de trouver une technologie discrète permettant de détecter les états alcooliques, aussi bien pour les autorités que pour le grand public.

Mais l’entreprise doit encore attendre la validation de la Food and drug administration, le régulateur de la santé américain, avant toute commercialisation. Et aucune information concernant le prix du Skyn n’a pour l’heure filtré.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »