Hazebrouck (59): Une mère de famille tuée dans un choc frontal avec un conducteur alcoolisé


Un accident impliquant deux véhicules ce samedi en début de soirée a causé la mort d’une mère de famille et blessé grièvement son enfant de quatre ans et demi sur le contournement d’Hazebrouck. Le conducteur qui a percuté la voiture familiale a été contrôlé positif à l’alcool.

La Voix du Nord 07/12/2019 Geoffroy De Saint Gilles

Samedi à 18h30, un choc frontal impliquant deux véhicules est survenu sur le contournement d’Hazebrouck, entre Strazeele et le rond-point de la Creule, au niveau de la route de Borre. L’accident a causé la mort d’une mère de famille âgée de 36 ans. La circulation a été totalement coupée au niveau du rond-point de la Creule, dans les deux sens.
Présents dans le même véhicule, son enfant de 4 ans et demi est grièvement blessé et le père également, sans que ses jours soient en danger. Un autre enfant d’un an, dans un couffin est, pour sa part, légèrement blessé. Mais les secours restent prudents sur les conséquences de ce genre d’accident extrêmement violent.
L’autre véhicule impliqué était occupé par un homme de 41 ans, qui n’est lui que très légèrement blessé. Il aurait tenté une manœuvre de dépassement qui aurait conduit au choc. Il a été contrôlé positif au dépistage d’alcoolémie sans qu’on connaisse le taux exact. Il a été conduit au centre hospitalier d’Hazebrouck en présence des gendarmes, et sera mis en garde à vue à sa sortie.

La violence du choc a été telle que le moteur d’une des voitures a été expulsé dans un champ, à 50 mètres de la route. La voiture de la famille, un Peugeot, a été découpée pour pouvoir sortir les deux enfants. Un couple, qui n’a pas assisté à l’accident, a vu une personne appeler à l’aide sur la voie de contournement et a appelé aussitôt les secours.

Les pompiers des casernes d’Hazebrouck, de Bailleul, de Steenvoorde, de Renescure, de Cassel et de Merville sont intervenus, soit une vingtaine de personnes. Trois équipes du SMUR ont pris en charge les blessés mais il n’y a pas eu de recours à un hélicoptère. Les pompiers ont notamment effectué une reconnaissance avec des caméras thermiques pour vérifier qu’aucune victime n’aurait été expulsée d’un véhicule. L’accident s’est produit à la limite de la zone police et gendarmerie, au niveau du pont qui surplombe la becque.

L’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie d’Hazebrouck qui devra déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Deux sœurs mourraient il y a un an dans un même choc frontal
Le contournement d’Hazebrouck n’est pas connu comme accidentogène mais le tragique accident de samedi soir rappelle le terrible choc frontal en juillet 2018 qui a fait deux blessés graves, dont une médecin du SMUR. C’était en pleine nuit, à 2 heures du matin, l’ambulance privée transportait deux ambulanciers, une personne qui devait être transportée à Lille pour des soins et deux professionnels du SMUR, une infirmière et une médecin. En face, un conducteur de 22 ans, s’est déporté sur la voie d’en face. La violence du choc a projeté les deux véhicules à plus de cinquante mètres de l’accident. Originaire du Pas-de-Calais, il revenait de soirée et a avoué avoir bu. Un officier de police disait n’avoir « pas vu un tel choc depuis dix ans ».

Mais en novembre de la même année, c’est la mort de deux sœurs de 86 et 78 ans, encore dans un choc frontal entre les ronds-points de la Creule et de la Bréarde, au nord d’Hazebrouck. Là, il s’agissait d’une tentative de dépassement, en plein jour, mais le conducteur n’a pas eu le temps de se rabattre.

Après l’accident mortel de samedi, le conducteur laissé libre mais sans permis (La Voix du Nord 09/12/2019 Geoffroy De Saint Gilles)

En attente d’une garde à vue, le conducteur à bord d’une BMW Z1 impliqué dans l’accident mortel de samedi soir a été privé de son permis pendant un an. On ne connaît pas encore son taux d’alcoolémie au moment de l’accident. Samedi vers 18 h 30 sur la RD 642 entre le rond-point de Borre et celui de la Creule à Hazebrouck, un choc frontal a provoqué la mort de Caroline Planckeel, 36 ans, habitante de Borre. Elle se trouvait avec son mari et ses deux enfants.

Parmi les trois autres occupants, un enfant de 4 ans souffre de fractures et l’autre de 1 an est indemne. Le père souffre également de fractures.

Contrôlé positif à l’alcool, le conducteur venant de Saint-Omer à bord d’une BMW Z1, une voiture très puissante, est laissé libre par le parquet de Dunkerque. Il n’a pas d’antécédent judiciaire. Pour éviter qu’il ne reprenne le volant, la préfecture lui a retiré son permis pour une durée d’un an. Pour l’instant, la compagnie de gendarmerie d’Hazebrouck enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’accident*. On sait d’ores et déjà que le conducteur de la BMW, qui vit à Hazebrouck, roulait bien au-dessus des 80 km/h. Le moteur de la BMW s’est retrouvé à 50 mètres de la route, dans un champ.

L’annonce du décès de Caroline Planckeel à Dunkerque, d’où elle était originaire, a été particulièrement douloureuse.
Cette mère de famille était appréciée pour ses qualités humaines et ses engagements associatifs
.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »