Lille: Elle filme un chauffeur de bus qui joue avec son smartphone en roulant

20Minutes.fr 19/12/2017 Mikael Libert

La passagère d’un bus Transpole s’est insurgée de voir le conducteur pianoter sur son téléphone en conduisant…

Pris la main dans le sac. Lundi, une jeune femme a posté sur Twitter une courte vidéo montrant un chauffeur de bus jouant avec son téléphone alors que le véhicule roulait. Scandalisée, elle a demandé des comptes à Transpole, gestionnaire du réseau.

« A pour le coup @transpole_actu @transpole_bus est bien modernisé Combien de personne en danger ? », s’est interrogée la passagère du bus, auteure du petit film qui a déjà été vue plus de 1.500 fois. Assise sur le premier siège à droite à l’avant du bus, l’internaute montre sur sa vidéo le conducteur en train de pianoter sur son téléphone de la main droite et tenant son volant de l’autre.

Le compte @transpole_actu a très vite réagi, assurant qu’une telle conduite n’était pas tolérée et demandant, tranquillement, à l’internaute de balancer la ligne sur laquelle l’incident avait été filmé. Une forme de délation à laquelle la vidéaste se refuse de souscrire : « Et en aucun cas je préciserai la ligne ou même l’heure car c’est à vous de remédier à ça », a-t-elle déclaré.

Réponse maladroite
La twitto s’est aussi indignée de la légèreté du ton employé par Transpole qui «comprend» son «mécontentement », alors qu’une « dizaine de personnes qui étaient à bord du bus avec leurs vies en danger ».

La réponse maladroite de Transpole a depuis été remplacée par un plus sobre « Bonjour, nous ne tolérons pas ce genre de comportement, n’hésitez pas à adresser un mail de réclamation ».
Rappelons que, selon le Code de la route, « l’usage d’un téléphone tenu en main en conduisant est interdit » et puni par une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Contacté par 20 Minutes, Transpole n’a pas encore donné suite

PS: J’avais créé il y a 5 ans un site https://sostranspole.wordpress.com/ et un groupe SOS Transpole sur Facebook pour signaler les comportements déviants de chauffeurs de Transpole. Il fallait en finir avec le « pas vu, pas pris » mais aussi avec la politique de déni de Transpole qui s’achetait une paix sociale en laissant faire (nous avons surpris un conducteur syndicaliste qui passait ses trajets à préparer une grève avec son syndicat tout en conduisant). Les comportements se sont grandement amélioré quand il y a eu interdiction du port d’oreillettes pour tous les conducteurs; en effet les conducteurs prétendaient qu’ils écoutaient de la musique. Nous demandons mieux que des sanctions: il faut insister sur la formation des conducteurs au niveau des risques liés aux perturbateurs de l’attention.

Distracteur: testez votre capacité à faire deux actions simultanément

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »