Pas-de-Calais : un motard flashé 156 fois par le même radar… en un an

Les autorités ont mis plusieurs mois avant d’identifier l’individu. Parce que l’appareil ne flashe que l’avant des véhicules. Or, les motos disposent d’une plaque seulement à l’arrière.

Vous avez bien lu : un motard a été flashé 156 fois par le même radar, en un an. La « performance » a eu lieu sur la route départementale 943 à Annezin (Pas-de-Calais), « entre fin septembre 2014 et décembre 2015 », avec « un record au-delà des 240 km/h sur une route à 90 », rapporte La Voix du Nord, dans ses colonnes samedi 28 octobre. Sauf que… Impossible de mettre la main sur le pilote un peu trop pressé. Le radar flashe par l’avant, et les motos ont une plaque seulement à l’arrière.

Excédé de voir revenir régulièrement la même photo du motard en excès de vitesse, le Centre automatisé de constatation des infractions routières a donc décidé de faire appel à la gendarmerie. Premier indice : la couleur de la moto, noire. Deuxième indice : les « habitudes » du pilote, toujours flashé vers 21h. 

« Je suis passé au mauvais endroit au mauvais moment »

Un quinquagénaire a fini par être arrêté. Devant le tribunal de Béthune, il a nié les faits. « Je leur ai expliqué que ce n’était pas moi. Ils cherchaient une moto noire, j’ai une moto noire. Sans faire d’humour, pour eux, noir c’est noir… », a-t-il dit au juge, toujours selon La Voix du Nord. « On cherche un coupable. Je suis passé au mauvais endroit au mauvais moment », jure-t-il.

Ses déclarations n’ont pas convaincu la procureure de la République. Elle l’accuse de « mauvaise foi ». Selon elle, chaque excès de vitesse mérite une amende, soit environ 15 000 euros au total. La décision a été mise en délibéré au 26 janvier.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »