Stop Désinfo: ces politiques et ces représentants des lobbies qui polluent les esprits à propos de la …pollution atmosphérique

Attention à ce que vous lisez sur Internet, si les sources ne sont pas sérieuses et confirmées, c’est souvent de la désinformation, pompeusement appelée réinformation.

La technique est simple, l’internaute se trouve bombardé par la même information venant de multiples sources pour donner l’apparence de la vérité par la bulle médiatique qu’elles génèrent. N’hésitant pas à se citer les unes les autres pour étayer leur discours bancal, le château de cartes s’élève avec l’espoir qu’un média officiel reprenne l’information sans chercher à la vérifier sérieusement. 

Ainsi s’est répandue la fausse information de la pollution atmosphérique provenant des centrales à charbon allemande. Le feu médiatique ne prend pas toujours du premier coup, mais il se trouve toujours un idiot de service qui se croit plus malin que les autres pour attiser la flamme. 

 

 

 

Heureusement il y a des sites qui démontent ces intox comme 40 millions de ouatures

En mars 2014, Pierre Chasseray dénonce la mise en place de la circulation alternée en niant la pollution.

Pierre Chasseray délégué général de 40 millions d’automobilistes est pris en plein flagrant délit:

  • il commence par nier la réalité de la pollution, il y a une étude mais il ne sait plus laquelle
  • il cite un pneumologue qui aurait que la pollution est moins importante qu’il y a 10 ans, la pollution n’existe pas
  • le même jour il convient que la pollution existePourquoi les médias continuent-ils à diffuser les messages d’une personne aussi peu digne de confiance?40 Millions est un petit groupe est très actif auquel on se trouve automatiquement affilié en adhérant à l’Automobile Club. 40 M  se prévaut ainsi de’un grand nombre d’adhérents…ignorants d’être adhérents.Dans quel but? Les lobbies de l’automobile, du monde pétrolier ne veulent plus que l’on rendre responsable le diesel comme la source principale de la pollution de nos villes (et nos campagnes).

    Les nouvelles normes de diesel (Euro VI), le filtre à particules ont réglé le problème selon eux.

    Mais le scandale de Volkswagen (et autres constructeurs) a révélé que les tests de pollution et de consommation étaient truqués, les explications de 40M étaient donc des inepties.

    Il fallait trouver un autre coupable que le diesel: les centrales à charbon que l’Allemagne a réactivées suite à l’abandon du nucléaire, explication qui ravit le lobby nucléaire qui veut présenter la fission comme une énergie propre face au pétrole et au charbon.  

    En début mars 2017, Marine le Pen relaie la fausse information, 
    http://www.liberation.fr/desintox/2017/03/08/pic-de-pollution-marine-le-pen-prend-le-parti-du-fake_1554229

    Pic de pollution : Marine Le Pen prend le parti du fake

    La présidente du FN assure que la pollution aux particules fines n’est pas forcément due au diesel, mais qu’elle vient des centrales à charbon d’Allemagne. En soutenant cette thèse, elle rebondit sur un débat opposant journalistes et «médias alternatifs».

    Il y a des intox qui disent plus de choses que d’autres. Invitée de la matinale de RTL, la présidente du Front national était interrogée ce matin sur le diesel. Elle y a répondu en relativisant la pollution automobile et en détournant l’attention vers une autre source de pollution, plus importante selon elle : «Je crois honnêtement qu’il y a plus de problématiques de pollution liées à l’utilisation du charbon par l’Allemagne et aux particules qui arrivent amenées par les vents, notamment d’ailleurs et principalement d’Allemagne, que exclusivement de la pollution automobile.» Une telle position n’est pas seulement une contre-vérité. C’est aussi le choix ostentatoire de prendre parti dans une querelle qui a opposé récemment les médias institutionnels à des «médias alternatifs», ceux-là mêmes vers lesquels le FN envoie les Français pour s’informer. 

    Donc, la responsabilité de l’Allemagne dans la pollution aux particules fines avait opposé mi-décembre nos confrères des Décodeurs du Monde à un «média alternatif». Le débat sur l’origine de la pollution aux particules fines n’a rien de nouveau. Il y a trois ans déjà, en mars 2014, les médias s’interrogeaient sur la responsabilité du diesel français et des centrales à charbon allemandes. Les Décodeurs s’étaient (déjà) penchés sur la question et en avaient conclu que l’essentiel des particules fines venait du trafic automobile.

    Un article des décodeurs du Monde explique ce qu’il fau savoir http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/18/la-pollution-en-france-vient-elle-d-allemagne_4384927_4355770.html

    La désinformation est comme les mauvaises herbes dans un jardin, la moindre plante qui montre en graine va propager ses graines qui vont rester en sommeil pour germer des années plus tard. Il faut donc éradiquer le moindre plant avant qu’il ne fleurisse et ne disperse ses graines. Il ne faut laisser aucune place à la désinformation mais les réseaux sociaux sont des terres fertiles pour ces informations indésirables. Le rôle de twitter et facebook ne serait-il pas de couper les liens vers les sites de désinformation? Les navigateurs offrent maintenant cette possibilité de donner un indice de confiance sur les liens des sites.  Les reseaux sociaux devraient utiliser ces techniques pour juguler la marée de désinformation dont on sait qu’elle a joué un grand rôle lors des élections en GB pour donner la victoire au Brexit et aux USA pour la victoire de Trump.

    Il appartient aussi à notre gouvernement d’être en première ligne dans cette lutte contre la désinformation car il est souvent la première victime des attaques. Cela fait des années que le demandons en ce qui concerne la sécurité routière, mais rien n’est fait.

    Le site de la Ligue contre la violence routière met en place son propre système de lutte contre la désinformation puisque l’Etat refuse de le faire.

    http://violenceroutiere.fr/w/category/stopdesinfo/

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »