Quarante automobilistes flashés en 30 minutes sur l’A1

Après la prévention, la répression : alors que les automobilistes du Nord et du Pas-de-Calais ont obligation de réduire leur vitesse sur les routes depuis jeudi (la mesure a été étendue lundi à la grande région), Michel Lalande, préfet des Hauts-de-France, a décidé lundi de mettre en place des contrôles. Objectif : sanctionner ceux ne respectant pas les vitesses maximales autorisées, abaissées à 70, 90 et 110 km/h pendant toute la durée du pic de pollution, au lieu des 90, 110 et 130 km/h habituels.

Mardi, policiers et gendarmes ont ainsi été déployés un peu partout sur le territoire, armés de radars « embarquables-débarquables ».

Sur l’A1, à quelques mètres de la sortie vers Ronchin, 40 infractions ont été enregistrées en 30 minutes. «  C’est sûr, ce n’est pas rien. Mais le point positif, c’est que les automobilistes sont de plus en plus nombreux à lever le pied depuis lundi. Il y a une prise de conscience  », estime le brigadier-chef T., chef du GLDR (Groupe de lutte contre la délinquance routière).

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »